La Lettre du Front

Lettre du Front du 16 Décembre 2016

L’Outre-Mer : une fierté et une force pour la France !

Après s’être rendue, il y a deux semaines, à la Réunion et à Mayotte, où elle a bénéficié d’un accueil particulièrement enthousiaste et chaleureux, Marine Le Pen se trouve actuellement aux côtés de nos compatriotes de Guyane. Louis Aliot, quant à lui, était ces derniers jours en déplacement en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française.

Alors qu’ils ont été ignorés, délaissés, voire méprisés lors des deux derniers quinquennats, les départements, régions et collectivités d’outre-mer ont toujours été considérés par le Front National comme de véritables atouts. Nous apportant une présence sur tous les océans, d’importantes ressources naturelles, un immense territoire maritime de 11 millions de kilomètres carrés, et constituant la deuxième zone économique exclusive (ZEE) du monde, après celle des États-Unis, ils nous ouvrent, aux quatre coins du monde, de multiples opportunités géopolitiques, écologiques et économiques. Toutes ces richesses, à l’instar du centre spatial guyanais, représentent pour la France autant de chances de garantir son indépendance nationale et de retrouver sa place dans l’ordre des nations.

Aujourd’hui pourtant, leurs atouts sont négligés, laissant place à une réalité tout autre : nos compatriotes d’outre-mer subissent la précarité, l’immigration et l’insécurité. Plutôt que de valoriser le potentiel de ces territoires en exploitant notamment leur biodiversité, leurs ressources issues de la mer, en les inscrivant dans les voies du développement durable, des nouvelles économies et des marchés émergents, les politiques de l’UMP comme du PS se sont limitées ces dernières décennies à une médiocre gestion comptable, dénuée de toute vision stratégique à long terme.

Avec Marine Le Pen, nous voulons inscrire l’outre-mer dans une grande ambition maritime pour la France. Cela passera d’abord par l’instauration de la priorité nationale pour nos compatriotes ultramarins, le développement de zones franches pour faciliter l’investissement des PME, l’industrialisation, la valorisation des productions locales et des richesses naturelles grâce au protectionnisme intelligent. Chacun de nos territoires d’outre-mer constitue une force et a un rôle déterminant à jouer pour la grandeur, la souveraineté et le prestige de notre pays. En 2017, il sera temps de leur rendre la place qu’ils méritent et de remettre l’outre-mer en ordre !

_________________________________________________________________

du 18 novembre 2016

  • Face aux marionnettes, Marine !

 


 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :